-

OuRaPo

votre avatar

L'OuRaPo (Ouvroir de radiophonie potentielle) a été inventé à l'été 2004, dans la moiteur propice du studio d'ARTE Radio. S'inspirant de l'Ouvroir de littérature potentielle (Queneau, Le Lionnais, Perec, Roubaud...), l'idée de l'OuRapo est de produire des créations sonores, en appliquant des "contraintes" à l'enregistrement, au montage, au mixage et/ ou à la diffusion. Le "Manifeste ourapien" (quelques principes de base de l'OuRaPo) : - Les contraintes de l'OuRaPo s'appuient sur les codes et les techniques traditionnelles de l'enregistrement, du montage, du mixage radiophonique pour mieux les détourner. - Le travail « ourapien » est un travail poétique et esthétique, qui doit pouvoir être apprécié par l'oreille d'un/e non-spécialiste. - Une production « ourapienne » doit pouvoir être appréciée sans la connaissance a priori du principe de la contrainte qui la structure. - Le travail « ourapien » est naïf (comme le dit Raymond Queneau à propos de l'OuLiPo, in "Critique", n°359,

Envoyer un message

captcha
Recopiez le texte ci-contre
rafraichir le texte
votre photo

OURAPO ? Qu'est ceci ? Qu'est cela ? Qu'est-ce que OU ? Qu'est-ce que RA ? Qu'est-ce que PO ? OU c'est OUVROIR, un atelier. Pour fabriquer quoi ? De la RA. RA c'est radio. Quelle sorte de RA ? La RAPO. PO signifie potentielle. De la radio en quantité illimitée, potentiellement productible jusqu'à la fin des temps, en quantités énormes, infinies pour toutes fins pratiques. lire plus lire moins

1:29:59
668
0
2

Trier par date

Trier par nombre d'écoutes

pause

Deuxième haïku : "Identité" 00:22

Afficher Poésie

Le haïku est un court poème en 17 syllabes et trois parties de 5, 7 et 5 pieds. C'est la forme classique de la poésie japonaise vouée à célébrer la beauté de l'éphémère, et celle de la nature. "Machiav" réalise des haïkus sonores en 17 secondes et 5, 7 et 5 sons. Deuxième haïku : "Identité". Une création réalisée dans le cadre d'un atelier d'ARTE Radio en milieu carcéral, à la RIEP de Poissy, avec la participation des Musiques de la Boulangère. lire plus lire moins


Télécharger

Partager

Radio Son
pause

Premier haïku : Flash info 00:22

Afficher Poésie

Le haïku est un court poème en 17 syllabes et trois parties de 5, 7 et 5 pieds. C'est la forme classique de la poésie japonaise vouée à célébrer la beauté de l'éphémère, et celle de la nature. "Machiav" réalise des haïkus sonores en 17 secondes et 5, 7 et 5 sons. Premier haïku : "Flash Info". Une création réalisée dans le cadre d'un atelier d'ARTE Radio en milieu carcéral, à la RIEP de Poissy, avec la participation des Musiques de la Boulangère. lire plus lire moins


Télécharger

Partager

Son Radio
pause

Micro-frottoir 1 02:35

Afficher Bruits

Prenons un micro. Au lieu de le tenir à distance de ce que l'on veut enregistrer, comme il se doit, posons-le sur l'objet en question. Touchons. Frottons. Surprise : avec le micro-frottoir, la bouteille glougloute, le livre chante, les rideaux s'envolent. Une expérience ourapienne à suivre signée Thomas Guillaud-Bataille et Sam Hirsch. lire plus lire moins


Télécharger

Partager

Son Radio
pause

"D'un coup, c'est la crampe" 03:53

Afficher Poésie

Il y a toujours quelqu'un qui écoute ce que vous écoutez. Une fiction courte sur le principe de la mise en abyme, dit aussi "effet vache qui rit". Avec les voix de Anne Courpron, Caroline Senné, Mounir Fathi, François Sabourin, Eric Herson-Macarel. Sur un texte et une idée d'Alexandre Duval, mis en son par Christophe Rault et Arnaud Forest. lire plus lire moins


Télécharger

Partager

Radio Son
pause

Info remix 08:23

Afficher Poésie

Un reportage de deux minutes sur France Info. Puis le même, remonté, ré-interprété et remixé façon ARTE Radio. Une tentative de l'OuRaPo de décrypter en s'amusant la fabrique de l'info : chacun son style, chacun ses tics. Réalisation : Thomas Baumgartner. Mix : Samuel Hirsch. Voix : Richard Marchand. lire plus lire moins


Télécharger

Partager

Son Radio
pause

Bandes retournées (1971) 00:49

Afficher Poésie

Une belle bizarrerie de 49 secondes signée Roland Moreno. En 1971, avec quelques amis, le futur créateur de la carte à puce s'amuse avec un magnétophone à bande. Il s'enregistre, passe la bande à l'envers, et écoute la bande ainsi retournée. Il répète ensuite dans le micro cette production retournée qu'il vient d'entendre, et remet une nouvelle fois cette bande à l'envers. C'est pas clair ? Pas grave, le résultat est ci-dessous, et c'est l'essentiel. lire plus lire moins


Télécharger

Partager

Son Radio
pause

Fredon improvisé 01:04

Afficher Poésie

Luc Etienne (1908-1984) était un contrepéteur distingué. A ce titre, il a publié un "Art du contrepet" et a longtemps été responsable de "L'album de la Comtesse" au "Canard Enchaîné", cette notule encâblée farcie de contrepèteries de diverses formes. Oulipien fameux, Luc Etienne (http://www.oulipo.net/oulipiens/LE) a inventé des contraintes sonores. A ce titre, il devait figurer ici. On peut ici écouter un "Fredon improvisé à trois voix par superpositions sonores". Durée : 0'59'' Merci à Vincent Labaume de nous avoir transmis cette pièce. lire plus lire moins


Télécharger

Partager

Poésie Radio
pause

"La profession de tes parents" 04:12

Afficher Entretien

Encore une création sans son, mais avec des voix : l'OuRaPo fouille les rushes des reportages d'ARTE Radio, coupe les réponses et ne garde que les questions. En parallèle, on entend le magnéto se coincer, la perche taper, le micro souffler. Un hommage au dur travail de reporter radio, avec Frédérique, Claire, Aline, Nico, Mehdi, Jérémi, Anna, Amaury, Marie, Matthieu, Arno, Delphine, Thomas & Thomas. Durée : 4'13''. Réal. : Matthieu Crocq. Mix : Christophe Rault. lire plus lire moins


Télécharger

Partager

Radio
pause

"Du hip-hop avec un I-Pod" 03:56

Afficher Fiction

L'Ourapo coupe le son, avec une fiction ferroviaire entièrement dite. Un maximum d'effets pour un minimum de frais : une seule voix pour tout. Prise de son et montage : Samuel Hirsch. Réalisation et mix : Christophe Rault. Texte et voix : Thomas Baumgartner. lire plus lire moins


Télécharger

Partager

Son Radio
pause

"A quoi tu penses ?" 03:23

Afficher Lecture

Une nouvelle contrainte pour l'Ouvroir de radiophonie potentielle : la "téléporta-son". Un enregistrement plus ou moins proche de la source, qui, après montage, donne un effet de mouvement. Cobaye : Jacques Roubaud, encore lui, qui lit un texte de Hervé Le Tellier (extrait de "Les amnésiques n'ont rien vécu d'inoubliable"). J.R. donne l'impression de dialoguer avec lui-même à travers une grande pièce vide... Bizarre, bizarre. Inventé et réalisé par Christophe Rault (3'23''). lire plus lire moins


Télécharger

Partager

Radio Son

Ajuster le cadrage pour l'avatar

Envoyer

Ajuster le cadrage de votre image

Ajuster le cadrage pour le partage facebook

Envoyer