-

letransblog

votre avatar

J'écris un roman familial qui commence en Sicile et finit à Lausanne. Pour ce faire, j'ai bénéficié d'une bourse de la Fondation Edouard et Maurice Sandoz. Elle m'a permis de me consacrer au projet pendant une année à temps plein. Je suis parti. J'ai vécu plusieurs mois dans un petit village, dans la province de Messine. Photographies, enregistrements, écriture. C'est comme un butin, mais ça n'a pas de prix.

Envoyer un message

captcha
Recopiez le texte ci-contre
rafraichir le texte

J'ai vécu dans un village sicilien de février à juin 2007. J'ai enregistré des entretiens avec des membres de ma famille et des villageois. Depuis mon retour, je promène mon micro de-ci de-là. J'écoute en vue d'un roman. ------ Ce site est le pendant audio de www.letransblog.net ------ Ho vissuto in un paese siciliano tra febbraio e giugno 2007. Ho intervistato membri della mia famiglia e abitanti del paese. Lo scopo è scrivere un romanzo. lire plus lire moins

2:05:11
66
0
0

Trier par date

Trier par nombre d'écoutes

pause

Cinq minutes, cinq ans 03:39

Afficher Entretien

La zia Peppina ne regrette ni son départ, ni son retour. Quand elle est partie, ses filles avaient un et deux ans. Elle savait qu'elle rentrerait quand elles auraient atteint l'âge d'aller à l'école. Elle pointe deux ou trois petites différences entre l'Allemagne et la Sicile, des «détails» comme le pain ou le respect des lois. Aujourd'hui, ses enfants lui savent gré de sa décision. Version originale, sans traduction: http://audioblog.arteradio.com/post/7819/cinque_minuti__cinque_anni/ lire plus lire moins


Partager

Partir Migrations Histoire Famille Identités
pause

Cinque minuti, cinque anni 03:40

Afficher Entretien

Quando è partita, la zia Peppina sapeva che sarebbe ritornata prima che le figlie andassero a scuola. Carmelina aveva due anni e mezzo, Maria un anno e mezzo. Ci sono piccole differenze tra la Germania e la Sicilia, piccoli dettagli come il pane o il rispetto delle leggi. Oggi tutti i figli sono contenti di vivere in Sicilia. Version originale, sans traduction, de: http://audioblog.arteradio.com/post/7820/cinq_minutes__cinq_ans/ lire plus lire moins


Partager

Identités Histoire Partir Famille Migrations
pause

Ik suk Arbeit 04:57

Afficher Entretien

Mariano a une brève expérience de l'émigration. Elle est zurichoise. Elle a duré un an. Au début, il ne connaissait littéralement que trois mots d'allemand: ICH SUCHE ARBEIT, qu'il prononçait à sa manière. Son embauche, il a dû la payer à un compatriote. Il a travaillé dans une usine qui teignait les étoffes. Il y a découvert le sens tout helvétique de la prudence. Un jour, une occasion s'est présentée d'exercer son vrai métier. Il a voulu la saisir. Mal lui en a pris. Quarante ans ont passé. La ville est restée gravée dans sa mémoire. Version originale, sans traduction: http://audioblog.arteradio.com/post/7738/ik_suk_arbeit__italiano_/ lire plus lire moins


Partager

Identités Histoire Partir Migrations
pause

Ik suk Arbeit (italiano) 04:57

Afficher Entretien

Nel 1965, Mariano è stato a Zurigo. Conosceva soltanto tre parole: ICH SUCHE ARBEIT. Ha lavorato in una fabbrica dove tingevano le stoffe. Vi ha scoperto la cautela nel suo senso elvetico. Un giorno, ha avuto l?occasione di entrare in una ditta dove avrebbe potuto esercitare il suo vero mestiere. A qualcuno però, questo non faceva comodo? Quarant?anni dopo, la città è rimasta impressa nella sua mente. Version originale, sans traduction, de: http://audioblog.arteradio.com/post/7739/ik_suk_arbeit/ lire plus lire moins


Partager

Partir Migrations Identités Histoire
pause

Cheveux, dentier, perruques 04:14

Afficher Entretien

La zia Rosa vit à Messine. Elle se souvient de son grand-père. D'abord, du vieillard qu'on câlinait (cheveux). Ensuite, de ses voyages en Amérique (dentier et perruques). Au passage, on découvre la préhistoire du shampooing, on apprend ce que signifie l'expression «chercher la tête» et on visite Ellis Island. La zia Rosa vive a Messina. Ricorda suo nonno. Le coccole particolari («cercare la testa»), un viaggio a New York ed altre «cose d'America» (tra cui una dentiera e delle parrucche). Sans traduction: http://audioblog.arteradio.com/post/7650/cosa_d_america/ lire plus lire moins


Partager

Amériques Famille Histoire Partir Migrations
pause

Vendre du vent 02:12

Afficher Entretien

Nonno Antonino a fêté 90 ans il y a quelques jours. À seize ans, il avait un cheval et une charrette. Il louait ses services pour le transport de denrées, de matériaux ou de personnes. Un jour, il achète un nouveau cheval, et puis il le revend. Il était magnifique. Mais il ne fallait pas trop lui en demander. Ce dernier détail, à la foire, il a omis de le mentionner. Il nonno mi racconta la vendita di un cavallo. Era molto bello, ma molto pigro. Versione originale, senza traduzione: http://audioblog.arteradio.com/post/7407/vendere_vento/ lire plus lire moins


Partager

Famille Histoire

Ajuster le cadrage pour l'avatar

Envoyer

Ajuster le cadrage de votre image

Ajuster le cadrage pour le partage facebook

Envoyer