-

CONCOURS-ARTE-RADIO-2015

votre avatar

Envoyer un message

captcha
Recopiez le texte ci-contre
rafraichir le texte
votre photo

Les Audioblogs d'ARTE Radio lancent en partenariat avec Rue89 et Hindenburg un concours dédié à tous les amoureux du son. Enregistrez une création (4 min maximum) sur le thème de l'été 2015. L'état du monde ou vos randonnées, vos amours fugaces et vos nuits étoilées, des ambiances d'ailleurs ou les bouchons routiers... envoyez-nous la carte postale sonore de votre été. Comme un petit échantillon de votre vie, de notre époque et de la saison. Le gagnant sera produit, diffusé et rémunéré par la radio web d'ARTE ! lire plus lire moins

10:47:01
12357
41
243

Trier par date

Trier par nombre d'écoutes

pause

Lévé'w 01:51

Afficher Fiction

La proposition de Stéphanie Renard : "Je vous présente ma carte postale "postée" de Guadeloupe et intitulée Lévé'w. Ecrite et enregistrée cet hiver, elle était destinée à un ami auquel sa Guadeloupe natale manquait. J'avais envie de lui remettre en mémoire quelques douces images." lire plus lire moins


Télécharger

Partager

Son
pause

Le Fil d'Ariane 04:00

Afficher Carnet de bord

Une proposition d'Audrey Boilliot : "Plus le GPS nous indiquait que notre destination estivale était proche, plus nous avions envie de rebrousser chemin... Les paysages, les bleds que nous avions traversés nous semblaient affreux. Pas âme qui vive. Le début des vacances s'annonçait compliqué. Et puis...Et puis, il y a eu ce fil d'Ariane, qui nous a guidé. Fous rires et rencontres nous ont permis de découvrir une région tout à fait exceptionnelle, foisonnante de beauté et d'habitants authentiques. Deux semaines plus tard, le GPS avait rendu l'âme, mais les panneaux autoroutiers étaient bien présents , nous indiquant un retour à la banlieue, imminent. Et plus nous nous éloignions de XXXXXX, plus nous avions envie de rebrousser chemin... Vous vous demandez peut-être quelle était notre destination ? Alors, écoutez plutôt..." lire plus lire moins


Télécharger

Partager

Son
pause

Le son de la palourde 04:13

Afficher Paysage sonore

Une proposition de Michael Filler : "Grand reporter sur l'Ile de ré. De la prise de risque, de l'actualité, de l'information. Voici le son de la palourde! Je cherchais juste au départ à enregistrer un son qui soit encore un peu typique de cet endroit si médiatisé. Je suis tombé sur les vacances de Mr Hulot." lire plus lire moins


Télécharger

Partager

Son
pause

Envol au grand soir d'été 04:21

Afficher Documentaire

La proposition de Xavier Luc Poirier : "Qu'est-ce qui pousse à prendre son envol : la rébellion, l'oppression, la conviction, l'expérimentation, l'exode ? « Un grand soir d'été », c'est le moment où l'on goute la liberté et la paix : sous un feu d'artifice, on n'entend que des scintillements de couleurs ; d'un rivage, on n'observe que la ligne d'horizon." lire plus lire moins


Télécharger

Partager

Son Radio Politique Rock
pause

Paroles baladeuses 04:04

Afficher Entretien

Une proposition de Mélia Roger : "Le train au départ de Perpignan. Assise pour 3h de voyage, j'ai voulu savoir d'où venaient les personnes assises à mes côtés. Rencontres croisées avec Marie, Delphine et Cassandre, qui superposent leurs vacances aux sons des miennes." lire plus lire moins


Télécharger

Partager

Son Partir

Une proposition de Ronan Le Floc'h : "Les couleurs et les odeurs n'ont jamais été aussi vives. Et pourtant, c'est la mort que je m'en vais célébrer, les pieds dans le sable certes, mais sans l'eau pour les maintenir à bonne température. Comment se lasser de ce royaume aux milles contrastes ? Ses ressortissants qui viennent prendre le train en Belgique n'en sont pas le meilleur exemple. Il y a beaucoup mieux à voir sur place." lire plus lire moins


Télécharger

Partager

Son Afrique Partir
pause

Sleeping Paris Méditerranée 04:07

Afficher Documentaire

Une proposition d'Antoine Biron : "De la gare d'Austerlitz à Paris, tous les soirs part un train magique qui vous transporte, vous berces et vous offre au réveil la douce chaleur de la Côte Vermeille. L'affluence est grande, les couloirs sont très étroits. Impossible de s'assoir sur les couchettes. On squatte comme on peut et ou on peut avant la nuit. Cette promiscuité m'a permis de glaner quelques bribes de conversations, composante d'une ambiance si particulière sur une ligne qui va bientôt disparaitre." lire plus lire moins


Télécharger

Partager

Son Partir

Ajuster le cadrage pour l'avatar

Envoyer

Ajuster le cadrage de votre image

Ajuster le cadrage pour le partage facebook

Envoyer