-

Arpenteur

votre avatar

Envoyer un message

captcha
Recopiez le texte ci-contre
rafraichir le texte

Les sons de mon projet "Arpenter l'Ouest, dire un territoire en profonde mutation." Les articles en lien avec les sons, et d'autres encore, se trouvent sur www.arpenterlouest.ch. lire plus lire moins

3:22:23
510
0
4

Trier par date

Trier par nombre d'écoutes

pause

L'arbre à papote 09:03

Afficher Documentaire

Lorsque des jardins potagers familiaux sont menacés par un projet de nouveaux immeubles au chemin du Bois, habitants du quartier et usagers des lieux se mobilisent et créent une association. Contes et pique-niques animent le quartier. Reflet d'un après-midi de septembre 2014. A l'instar de l'ogresse du conte, politiciens et urbanistes usent-ils du miel, du shampoing et du parfum? L'avenir le dira. Et pourvu qu'on ne passe pas du shampoing aux poings. Ou que les avions qu'on entend passer ne donnent pas d'autres idées aux autorités. lire plus lire moins


pause

Pigeons déménageurs 03:55

Afficher Entretien

Les abords de voies de chemins de fer recèlent de drôles de lieux. De charmants jardinets voisins d'amas de ferrailles, de voitures concassées, de vieux poulaillers -habités ou non- de divers cabanons, avec ou sans barbecue. Entre Lausanne et Renens, des grues ont poussé le long des rails. On construit une quatrième voie afin de faire passer plus de trains entre Lausanne et Genève, l'axe principal de la Métropole lémanique. Alors, ces drôles de lieux se déplacent ou disparaissent. L'un d'eux a migré derrière chez moi au printemps dernier. C'est un pigeonnier. J'ai peu à peu lié connaissance avec l'éleveur de pigeons. Je passe aux heures où j'ai des chances de le voir, et parfois le hasard s'en mêle. Ce jour-là, l'éleveur arrive alors que je parle avec deux employés communaux, juste en face, dans les jardins familiaux. Il les connaît et accepte leur demande de visiter le pigeonnier. Aucun des trois n'ayant peur d'un micro, je les suis. lire plus lire moins


Télécharger

Partager

Migrations Animaux Partir
pause

Notre tour de Babel à nous 01:44

Afficher Entretien

A Florissant, on a réussi à créer notre tour de Babel à nous. C'était dans les années soixante, dans un quartier de Renens, banlieue ouest de Lausanne. L'avenue de Florissant, d'un côté des usines, de l'autres huit barres à taille humaine pour les travailleurs: les ouvriers, les cadres, le boulanger, le dentiste du quartier, et tous les autres. Cinquante ans plus tard, je tends mon micro à Nena, dans le tea-room du quartier. lire plus lire moins


Télécharger

Partager

Migrations Identités
pause

La vida es la mateixa a tot arreu 02:45

Afficher Entretien

La vida es la mateixa a tot arreu, Nena... La vie, elle est la même partout, Nena. Dans les années soixante, c'est ce que disait en catalan Vincenta à sa petite-fille, dans le quartier de Florissant, à Renens, banlieue ouest de Lausanne. L'avenue de Florissant, d'un côté des usines, de l'autres huit barres à taille humaine pour les travailleurs: les ouvriers, les cadres, le boulanger, le dentiste du quartier, et tous les autres. Cinquante ans plus tard, je tends mon micro à Nena, dans le tea-room du quartier. lire plus lire moins


Télécharger

Partager

Migrations Identités
pause

Tuiles qui glissent 01:50

Afficher Bruits

Une tuile vaut 65 centimes. C'est donc pour leur valeur marchande que ces tuiles sont soigneusement rangées sur des palettes plutôt que jetées pêle-mêle dans une benne. Leur valeur historique n'a rien à voir avec leur sort, pourtant elles ont été cuites en 1914. Aujourd'hui, une maison qu'on démolit ne produit plus ce bruit caractéristique des tuiles en terre cuite qui s'entrechoquent et se brisent. On les entend à peine glisser les unes contre les autres. Imaginez la scène: un ouvrier juché sur un toit, une à une il démonte les tuiles et les fait glisser jusqu'au pied de la maison sur une sorte de gouttière métallique flexible. Au pied de la maison, la gouttière aboutit dans une brouette remplie de sable pour amortir la chute. Sur la brouette, un ouvrier assis à califourchon réceptionne les tuiles et les passe à son voisin qui les range soigneusement sur une palette. De temps en temps une tuile abîmée est jetée de côté, sur un petit tas. lire plus lire moins


Télécharger

Partager

Poésie Travail
pause

C'était l'été 01:08

Afficher Poésie

Ce 20 juillet, il y a des ouvrières dans la vigne vierge de mon jardin. Ce 3 septembre, lorsque je lui achète du miel, l'apiculteur qui a ses ruches dans un coin de forêt à un kilomètre à vol d'oiseau de chez moi me dit: - Mes abeilles butinent dans un rayon de 5 kilomètres, ce miel est donc un peu à vous. Et il m'en offre un pot supplémentaire. lire plus lire moins


Télécharger

Partager

Poésie Son Animaux
pause

On va chez Calvett' 15:12

Afficher Entretien

Renens, à l'ouest de Lausanne. Un territoire industriel en pleine mutation. Patrick Calvetti, patron du bistrot Le Terminus nous raconte ce lieu et à travers ses propos c'est toute une époque qui resurgit. Le 30 novembre prochain, Patrick et sa femme Myriam ouvriront le bistrot pour la dernière fois, car après ce seront les trax. A la place de ce bâtiment, il y a aura le terminus du tram venant de Lausanne. Dans une région qui densifie son bâti, il faut augmenter les performances des transports publics. Un terminus en chasse un autre. lire plus lire moins


Télécharger

Partager

Migrations

Ajuster le cadrage pour l'avatar

Envoyer

Ajuster le cadrage de votre image

Ajuster le cadrage pour le partage facebook

Envoyer