-

La Selection

stalingrad-connection

votre avatar

Envoyer un message

captcha
Recopiez le texte ci-contre
rafraichir le texte
votre photo

Stalingrad Connection is a community led radio project open to all refugees, migrants, and those exiled from their countries. It aims to share practical information and experiences. Tune once a week, on Monday morning from 11am to on FPP, 106.3. Join us on Facebook, on the page Stalingrad Connection. Welcome to the radio! ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ Stalingrad Connection est une radio collaborative ouverte aux personnes migrantes, exilées et réfugiées. Pour obtenir des informations pratiques, s'informer, partager des expériences et s'exprimer. Une fois par semaine le lundi de 11h00 à 12h sur FPP 106.3 FM. lire plus lire moins

63
3881

Trier par date

Trier par nombre d'écoutes

pause

#4 SC : Cartographie du Non-Accueil 30:05

Afficher Entretien

Suite de notre 1er plateau enregistré au Pont Ephémère lors de l'expo "Cartographie du non-accueil". On fera la connaissance de Moniem, poète et journaliste soudanais, en attente de l'obtention de l'asile politique, réfugié à Paris depuis quelques mois. Follow up of our first set recorded at the Point Ephémère during the exhibition "Cartographie du non-accueil". We will meet Moniem, an Sudanese poet and journalist, waiting for refugees status, who has arrived in Paris since few months. Une émission en arabe et en français. lire plus lire moins


pause

#38 Stalingrad Connection : Géorgie 1:00:17

Afficher Carnet de bord

Pour cette 3e édition de cette saison 2, nous voyageons en Georgie avec les copains de micro-camp radio. Mais avant, nous vous faisons partager un appel des migrants de La Chapelle à la manifestation qui aura lieu samedi 21 octobre, Porte de La Chapelle à Paris. Nous ne manquerons pas de vous en reparler. lire plus lire moins


pause

#39 Stalingrad Connection : MIE 59:53

Afficher Entretien

Pour cette 39e édition de Stalingrad Connection, nous rencontrons Delphine, Marie et Catherine, toutes 3 bénévoles dans la team de Paris d'Exil Mineurs. Elles nous expliquent comment elles viennent en aide aux mineurs isolés, une population qui normalement est particulièrement protégée par l'Etat... Mais quand celui-ci manque à l'appel, que se passe-t-il ? Avant ça, un rapide mot sur l'actualité judiciaire d'autant plus intéressante à partager avec vous lorsqu'elle nous relaxe : Houssam, militant de La Chapelle Debout, un collectif bien connu des Parisiens pour l'aide apporté aux migrants, passait en jugement jeudi 21 septembre. Il était accusé de «violences volontaires sur personne dépositaire de l'autorité publique». C'était lors d'une rafle en septembre 2016 à Paris. A l'époque il avait écopé de 3 jours d'interruption temporaire de Travail et de 27 heures de garde à vue. Ce 19 Octobre nous l'avons retrouvé, accompagné de son avocat, Maitre Triceau à la sortie du délibéré. For this 39th Stalingrad Connection broadcast, we meet Delphine, Marie, and Catherine, all of them are volunteers in the team of Paris d'Exil Mineurs. They explain us how they help isolated underage, who is normally particularly protected by the State. But when he (the state) doesn't ensure his task, what happens ? Before that, a quick new about legacy : Houssam, activist inside the well knowned helping organization La Chapelle Debout collective, was judged the 21th of September. He was accused of "willing violences on a person holding the public authority". It was during a violent evacuation in September 2016. At this time, he had been on sick leave for 3 days, and 27 hours of custody. Las 19th of October, we met him, with his lawyer, Master Triceau, after the deliberation. lire plus lire moins


pause

#53 [sur]vivre, la rue et la Ghouta 1:00:05

Afficher Carnet de bord

Reportages / Entretien 1. retour sur la manifestation du 22/02/2018 contre le projet de loi asile et immigration 2. Plus personne à la rue? Des mineurs isolés donnent leur avis lors d'un atelier de microcamp radio à Brest. D'autres mineurs isolés rappent leur vie à l'atelier Flow Itinérant au centre FGO, Paris 18e. Chrystel, maraudeuse à l'association Utopia 56 fait un point sur la situation à Paris. 3. La Ghouta souffre sous les bombardements incessants. Hala Alabdalla, activiste et cinéaste syrienne vivant à Paris, nous partage son ressenti. Une émission en arabe, français, anglais. lire plus lire moins


pause

#45 Stalingrad Connection : Mineurs 58:53

Afficher Documentaire

Aujourd’hui dans la dernière émission de Stalingrad Connection, nous vous parlons pour la 3ème fois des mineurs isolés étrangers. Ces derniers temps les initiatives visibles d’accompagnement se sont multipliées : Le 26/11 , à Nantes, un château (!) de 900 m2 est investi pour y loger des mineurs isolés étrangers. Ce même 5 décembre, c’est un autre type d’accueil qui a ouvert ses portes, à Pantin en région parisienne. L’ONG Médecin sans frontière y a créé une structure pour faire face à la situation critique de ces mineurs. Enfin, la chronique trilingue de Nour vous explique en quelques minutes le parcours infernal des mineurs isolés étrangers en France. Today in the last broadcast of Stalingrad Connection we are talking for the third time about unaccompanied foreign minors. In recent times new initiatives have multiplied in order to help these children. That's what we're going to talk about today... On the evening of November 26th, in Nantes, a castle (!) Of 900 m2 is invested to accommodate foreign unaccompanied minors. On December 5th, it is another type of center which opened its doors, in Pantin in the Paris area. The NGO Médecins sans Frontières (Doctors without borders) has created a structure to deal with the critical situation of these minors. The trilingual chronicle of Nour explains in a few minutes the infernal course of the unaccompanied minors in France. lire plus lire moins


Télécharger
Migrations
pause

#35 Stalingrad Connection : Dublin 30:09

Afficher Entretien

De plus en plus de réfugiés demandant l'asile en France se voient opposer le règlement de Dublin. Ils sont forcés de quitter le territoire français pour déposer leur dossier de demande d'asile dans le premier pays européen dans lequel ils ont donné leurs empreintes digitales et ont été enregistrés. Hamed et Hassan expliquent, en dari et en anglais, le fonctionnement du règlement de Dublin qui ajoute un obstacle de plus sur le parcours des réfugiés. More and more refugees seeking asylum in France are opposed to the Dublin Regulation. They are forced to leave French territory to file their application for asylum in the first European country in which they have given their fingerprints and have been registered. Hamed and Hassan explain in Dari and English the operation of the Dublin regulation, which adds an additional obstacle to the refugees. Une émission en dari et en anglais. lire plus lire moins


pause

#55 Les mobilisations continuent 1:00:12

Afficher Documentaire

Stalingrad Connection continue de relayer les oppositions au projet de loi asile et immigration, d’avertir la société du tournant inhumain que prend la politique migratoire de la France, de rendre hommage à ceux qu’elle laisse sur le carreau. Aujourd’hui une émission en deux reportages : Aux côtés du BAAM dans son action de sensibilisation dans les transports publics parisiens, puis au rassemblement d’hommage à Nour, jeune pakistanais qui a tragiquement mis fin à ses jours. Enfin, nous écouterons les conseils de nos chroniqueuses à propos de la situation des Mineurs Isolés Étrangers. lire plus lire moins


pause

#41 Stalingrad Connection : Travail 1:00:20

Afficher Documentaire

Pour cette quarante-et-unième émission de Stalingrad Connection, nous parlerons du travail et de la formation pour les personnes réfugiées, avec Kodiko et La fabrique Nomade. Une émission en français, arabe, anglais et Dari. For this 41th broadcast of Stalingrad Connection, we will talk about work and job training for refugees, with Kodiko and the Fabrique nomade. A program in French, Arabic, English and Dari. lire plus lire moins


Télécharger
Travail
pause

#16 SC : Des pierres à La Chapelle 30:02

Afficher Documentaire

Le 10 Février dernier, la Mairie de Paris a installé de grosses pierres sous un pont du boulevard Ney. Un lieu occupé par plusieurs dizaines de réfugiés qui attendent d'être reçus, non loin, dans le centre humanitaire saturé. L'objectif de la mesure n'est pas officiellement revendiqué mais ces pierres empêchent un peu plus, les réfugiés qui vivent là, de s'abriter de la pluie. Le samedi 25 Février, un collectif de tailleurs de pierre s'est mobilisé pour déplacer ces rochers. On 10 February, the Paris City Council installed large stones under a bridge on the Boulevard Ney. A place occupied by dozens of refugees waiting to be received, nearby, in the saturated humanitarian center. The objective of the measure is not officially claimed, but these stones prevent the refugees who live there from sheltering from the rain. On Saturday, February 25, a group of stonecutters mobilized to move these rocks. Une émission en français, anglais, dari et arabe. lire plus lire moins


Ajuster le cadrage pour l'avatar

Envoyer

Ajuster le cadrage de votre image

Ajuster le cadrage pour le partage facebook

Envoyer

Ajuster le cadrage de votre image

Envoyer