-

stalingrad-connection

votre avatar

Envoyer un message

captcha
Recopiez le texte ci-contre
rafraichir le texte
votre photo

Stalingrad Connection is a community led radio project open to all refugees, migrants, and those exiled from their countries. It aims to share practical information and experiences. Tune once a week, on Monday morning from 11am to on FPP, 106.3. Join us on Facebook, on the page Stalingrad Connection. Welcome to the radio! ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ Stalingrad Connection est une radio collaborative ouverte aux personnes migrantes, exilées et réfugiées. Pour obtenir des informations pratiques, s'informer, partager des expériences et s'exprimer. Une fois par semaine le lundi de 11h00 à 12h sur FPP 106.3 FM. lire plus lire moins

41
2148

Trier par date

Trier par nombre d'écoutes

pause

#23 Stalingrad Connection 20/04/17 30:12

Afficher Entretien

Dans cette émission nous échangerons autour du parcours des personnes LGBT souhaitant obtenir le statut de réfugié en France. Avec nous pour en parler : le pôle LBGT du BAAM, l'Ardhis, et Carole Grand réalisatrice du docu "Les portes d'Arcadie" Le 7/11/13, la cour de justice de l'union européenne reconnaissait que les individus homosexuels peuvent constituer un groupe social à risque au sens de la Convention de Genève sur les réfugiés. Au delà de la discrimination au quotidien, la criminalisation de l'homosexualité reste présente dans un grand nombre de pays sur terre : de l'amende à la peine de mort, en passant par la prison et les coups de fouet, la liste des peines encourues est longue. Si les personnes LGBT, Lesbienne, Gay, Bi, Trans, fuyant leur pays peuvent désormais demander l'asile pour cause de leur orientation sexuelle ou de genre, leur parcours n'en est pas moins difficile. Plateau // In this program we talked about the journey of LGBT people wishing to obtain refugee status in France. To talk about it, we invited: the LBGT team of the BAAM, the Ardhis, and Carole Grand director of the documentary movie "Les portes d'Arcadie". On the 11th November 2013, the European Court of Justice recognized that homosexuals may constitute a social group at risk within the meaning of the Geneva Convention on Refugees. Beyond day-to-day discrimination, the criminalization of homosexuality is still present in a large number of countries on earth: from fines to death sentences, prison and lashes, the list of penalties incurred is long. If LGBT, Lesbian, Gay, Bi, Trans, fleeing their country can now seek asylum because of their sexual orientation or gender, their journey is no less difficult. Une émission en français. lire plus lire moins


pause

#22 Stalingrad Connection 13/04/17 29:33

Afficher Entretien

Dans cette émission avec Hassan, et Cécile des P'tits dejs à Flandres, nous faisons un point sur l'activité du collectif, les actions de solidarité à Paris. In this show, with Hassan and Cécile from "P'tits dejs à Flandres", we take stock of the activities of the collective and the different other actions of solidarity in Paris. Une émission en arabe et en français lire plus lire moins


pause

#21 Stalingrad Connection 03/04/17 30:01

Afficher Entretien

Dans cette émission nous évoquons les expulsions facilitées ces derniers mois par les accords de Dublin. Nous avions discuté de cette question avec Héloise du BAAM, à l'antenne de Radio Debout, dimanche 19 mars à l'occasion de la marche contre les violences policières. Nous vous rediffusons ce plateau enregistré en direct de la place de la République. Ensuite nous partageons avec vous un reportage tourné le 31 mars, lors d'une manifestation devant le ministère des affaires étrangères dont le mot d'ordre était "Stop aux expulsions forcées vers le Soudan". In this program we talk about the evictions facilitated in recent months by the Dublin regulation. We had discussed this issue with Héloise from the BAAM, on Radio Debout, on Sunday, March 19th during the march against police violence. We redirect you to this program recorded live on Place de la République. Then we share with you a report shot on March 31st during a demo in front of the Ministry of Foreign Affairs whose motto was "Stop forced evictions to Sudan". Une émission en français. lire plus lire moins


pause

#20 Stalingrad Connection 27/03/17 28:45

Afficher Entretien

Dans cette émission nous recevons deux jeunes militants marocains travaillant au sein d'associations défendant les droits de l'homme. Basés au Sahara Occidental, ils sont accusés d'avoir créé leur organisation pour s'opposer au gouvernement marocain. Aujourd'hui demandeurs d'asiles en France leur avenir est incertain. For this program, we receive two young Moroccan activists working for organisations defending human rights in Morocco. Based in Western Sahara, they are accused of having set up their organization to oppose the Moroccan government. Today, they are asylum seekers in France and their future is uncertain. Une émission en français et en arabe. lire plus lire moins


pause

#19 Stalingrad Connection 23/03/17 30:03

Afficher Entretien

Dimanche 19 mars se tenait, à Paris, une manifestation pour protester contre les violences policières, pour la justice et la dignité, et pour dénoncer le mauvais accueil des migrants aujourd'hui en France. Les journalistes réfugiés de la Maison des Journalistes ont été invités à l'antenne de Radio Debout, ils y ont donné leurs regards et impressions sur les revendications de cette manifestation. Un plateau en direct de la place de la République, en français et en arabe. On Sunday, 19 March, a demonstration was held in Paris to protest against police violence, for justice and dignity and to denounce the undignified reception of migrants today in France. The refugee journalists from the Maison des Journalistes were invited to give their views and impressions about the demands of this demonstration. A program recorded live on the Place de la République, in French and Arabic. lire plus lire moins


pause

#18 Stalingrad Connection 17/03/17 24:44

Afficher Documentaire

Retour sur la tentative d'expulsion de Farhad. Lundi 13 mars à 11h15. Farhad a été embarqué sur le vol Paris-Oslo pour être ensuite déporté en Afghanistan. Depuis le 27 février, il est enfermé au Centre de rétention du Mesnil-Amelot, le vestibule de l'aéroport en matière d'expulsion. Farhad a travaillé pour l'ONU, terrain de jeu des dits droits de l'homme occidentaux, en Afghanistan. Comme beaucoup de personnes dans sa situation, il risque en arrivant là-bas d'être emprisonné, persécuté, voire tué. Farhad a demandé l'asile en Norvège il lui a été refusé. Monday, March 13 at 11:15. Farhad was embarked on the Paris-Oslo flight in order to be deported to Afghanistan. Since 27 February, he is locked up at the Mesnil-Amelot detention center, the airport's evacuation lobby. Farhad worked for the UN, a playground for Western human rights in Afghanistan. Like many people in his situation, he risks, upon arrival at Kabul, to be imprisoned, persecuted or even killed. Farhad sought asylum in Norway but it was refused. lire plus lire moins


pause

#17 Stalingrad Connection 06/03/17 28:56

Afficher Entretien

Dans cette émission vous entendrez un long témoignage en arabe d'un exilé soudanais qui, "dubliné", a été renvoyé en Italie. Une émission en arabe et (un petit peu) en français. In this show you will hear a long testimony in Arabic of a Sudanese refugee who, because he was "dublined", was sent back to Italy. A program in Arabic and (a little bit) in French. lire plus lire moins


pause

#16 Stalingrad Connection 27/02/17 30:02

Afficher Documentaire

Le 10 Février dernier, la Mairie de Paris a installé de grosses pierres sous un pont du boulevard Ney. Un lieu occupé par plusieurs dizaines de réfugiés qui attendent d'être reçus, non loin, dans le centre humanitaire saturé. L'objectif de la mesure n'est pas officiellement revendiqué mais ces pierres empêchent un peu plus, les réfugiés qui vivent là, de s'abriter de la pluie. Le samedi 25 Février, un collectif de tailleurs de pierre s'est mobilisé pour déplacer ces rochers. On 10 February, the Paris City Council installed large stones under a bridge on the Boulevard Ney. A place occupied by dozens of refugees waiting to be received, nearby, in the saturated humanitarian center. The objective of the measure is not officially claimed, but these stones prevent the refugees who live there from sheltering from the rain. On Saturday, February 25, a group of stonecutters mobilized to move these rocks. Une émission en français, anglais, dari et arabe. lire plus lire moins


pause

#15 Stalingrad Connection 20/02/17 30:01

Afficher Documentaire

Reporting // Le 16 février dernier, alors qu'ils s'installaient comme tous les matins devant le centre humanitaire de la porte de la chapelle pour y distribuer un petit déjeuner aux réfugiés ayant passé la nuit aux alentours, le collectif Solidarité Migrants Wilson s'est heurté à un obstacle innattendu. Les policiers, à qui ils venaient signaler leur présence, leur ont déclaré que la distribution avait été interdite sur ordre de la préfecture. Le collectif qui a rapporté ces faits sur sa page FB n'a pu avoir accès au document écrit. il s'est avéré jusqu'ici impossible d'avoir une confirmation de source officielle à propos d'un arrêté probable. La situation reste floue. Stalingrad Connection s'est rendu au rassemblement de solidarité organisé par la suite, le 18/02, devant la bulle. lire plus lire moins


pause

#14 Stalingrad Connection 16/02/17 30:04

Afficher Entretien

Dans cette émission, une interview de Hassanein Khazaal, jeune réalisateur irakien qui raconte dans ses courts métrages le quotidien de la jeunesse de Baghdad pendant la guerre en Irak. Hassanein s'est rendu plusieurs fois en France à l'occasion de festivals de cinéma. Aujourd'hui, c'est la censure qui l'a conduit à devoir s'exiler. Il nous parle de ses films et nous raconte aussi les difficultés des premiers mois d'un jeune réfugié à Paris, la perte de repères, l'attente, la rue... For program, an interview with Hassanein Khazaal, a young Iraqi film director who tells in his short films the everyday life of young people in Baghdad during the war in Iraq. Hassanein has traveled to France several times for film festivals. Today, it is the censorship which has forced him to exile. In this interview, Hassanein talks about his films and also tells us about the difficulties of the first months of a young refugee in Paris, the loss of landmarks, the waiting, the street... Une émission en arabe et en français. lire plus lire moins


Ajuster le cadrage pour l'avatar

Envoyer

Ajuster le cadrage de votre image

Ajuster le cadrage pour le partage facebook

Envoyer

Ajuster le cadrage de votre image

Envoyer