-

Atlantic

votre avatar

Né en 1959 à Paris. 1989: Débuts au micro sur Tropic fm 92,1 avec José et Zélie. 1991 et 1992: Animateur sur Radio Paris 106.7 (Des images et des notes, émission consacrée à l'univers musical du cinéma et de la série télé) chronique ciné au journal de 19h. 1992 à 1994: animateur sur Radio Enghien IDF 98 (flashman de minuit à six heures du matin, édition du samedi 19h, Micro de nuit: animation de libre-antenne avec les auditeurs, 1994: Emission spéciale 50 ans du Débarquement de Normandie. Emission spéciale Centenaire du Cinéma: Une semaine en direct de New York) 1994 à 1996: animateur sur Radio Terre One (ex-Terrouanne 77) (co-animation avec Pascal Esman de Radio-Passion, infos régionales et culturelles) Depuis 2012 Atlantic

Envoyer un message

captcha
Recopiez le texte ci-contre
rafraichir le texte
votre photo

ATLANTIC vous parle de radio. Hébergé par Arte sous ma seule responsabilité. Son but : partager des documents sonores liés à la radio française, pour l'essentiel situés dans une période de temps allant des années vingts à l'an 2ooo. Les enregistrements sont souvent -mais pas uniquement- issus de ma collection personnelle sous forme de cassettes audio ou de bandes magnétiques numérisées. En dehors de mes propres interventions, tout document diffusé sur Atlantic demeure la propriété intellectuelle de son auteur ou de ses ayant droits. Commentaires et critiques appréciés. lire plus lire moins

59
1899
0

Trier par date

Trier par nombre d'écoutes

pause

Ciné et TV dans le poste ! 00:34

Afficher Documentaire

Aux Usa aussi la radio aime bien raconter des histoires. Là-bas au surplus on adapte pour la radio non seulement des pièces de théâtre mais aussi des films et même des séries télévisées. Des stars hollywoodiennes prêtent leur concours en venant elles-même rejouer devant les micros les rôles qu'elles ont interprétés à l'écran. Et ce n'est pas d'hier. Par exemple le film "New York-Miami" sorti en septembre 1934 et qui valut un Oscar à ses deux vedettes Clark Gable et Claudette Colbert, valeurs sûres de l'écran s'il en fût, fit 5 ans plus tard l'objet d'une ré-écriture pour la radio, ceci constituant la meilleure des publicités, la radio étant en 39 l'équivalent de la télévision aujourd'hui auprès du public. Du reste les stars n'avaient pas le choix, les studios dictaient leur loi sur Hollywood. Plus près de nous l'excellente série "La Quatrième Dimension" a été adaptée sous forme de série-radio dont chaque épisode d'une durée d'environ 40 minutes, colle de près au scénario d'origine. Là encore, il est fait appel à des comédiens confirmés, bien sûr pas ceux d'origine, puisque la série d'origine a été créée voici plus d'un demi-siècle par le génial Rod Serling. Ici, c'est Stacy Keach (connu en France pour le rôle du privé Mike Hammer) qui, de sa belle voix grave, récite la mythique introduction et apparaît du reste dans quatre épisodes. Stacy Keach © TheTwilightZone radio dramas Le document: l'intro de La Quatrième Dimension pour la radio. lire plus lire moins


pause

Alain BEDOUET raccroche... 09:46

Afficher Documentaire

Quand Alain Bédouet raccroche il y a de la friture sur sa ligne... France Inter, 28.06.2012 C'est normal, après 43 ans de carrière sur l'antenne de France Inter et 28 années à répondre aux auditeurs/intervenants concernant les sujets les plus variés, Alain a gagné le droit d'échanger le fil du micro contre du fil de pêche et la ligne du téléphone contre la pêche à la ligne ! Les petits et gros poissons qui intervenaient à son micro pour défendre leur point de vue ou nous expliquer pourquoi (par exemple) l'économie française était au point mort comme un voilier sur une mer d'huile -restons dans la métaphore marine- continueront de le faire. Alain Bédouet, lui, les écoutera (peut-être) mais de l'autre côté du transistor -comme on disait au bon temps des premières années du téléphone sonne, quelque part à la fin des années soixante-dix. Il les écoutera (peut-être) dans sa voiture ou chez lui, dans sa cuisine, en train de préparer soigneusement le produit de sa pêche avec (enfin) le temps de la déguster ! Une bien belle carrière au service du public, comme il sied à un grand professionnel du Service Public. Merci Monsieur Bédouet et bonne retraite. ...et si le coeur vous en dit de rempiler comme on dit, nous, auditeurs, seront nombreux à vous accueillir oreilles grandes ouvertes. Document sonore du jour : extrait du dernier "Téléphone sonne" présenté par Alain Bédouet et hommage de la rédaction au futur retraité... lire plus lire moins


pause

Il y a 50 ans, Marilyn... 10:15

Afficher Documentaire

Marilyn, une affaire classée ? 50 années se sont écoulées depuis la disparition de Marilyn Monroe et il y a bien peu de chance pour que se dissipe l'épais brouillard qui entoure depuis maintenant un demi-siècle les circonstances exactes du drame. Le dossier semble bel et bien classé. lire plus lire moins


pause

Le micro de Robert Arnaut est éteint. (1) 00:05

Afficher Documentaire

En radio il ne faut pas confondre improvisation et précipitation. Si à l'écoute tout vous semble aisé, facile, sonore et bien huilé, c'est justement parce que l'émission est le résultat d'un travail d'équipe, un travail dans lequel chacun a eu sa part de soin et de méticulosité, d'initiative et de respect des règles, car il y en a, notamment en matière de prise de son, de mixage, de montage, de diffusion. Robert Arnaut l'avait compris, lui qui respectait l'auditeur en ayant à coeur de lui offrir le meilleur de lui-même en termes de travail sur le terrain, de recueil des témoignages qu'il proposait à nos oreilles, d'art du commentaire, lui le conteur, le griot pour reprendre le terme africain. Arnaut qui respectait ses collaborateurs, réalisateur, techniciens, ingénieur du son et de manière générale tout le protocole technique qui préside à une émission réussie, savait apprécier la valeur du travail fourni par tous et par chacun. Résultat "une alchimie extraordinaire qui renvoie les émissions de talk d'aujourd'hui à de vulgaires séances de bla-bla systématique et insipide" -dixit Radio Fañch (1) Robert Arnaut racontait l'Afrique avec passion et sensibilité comme seul un homme aimant et connaissant profondément le moindre de ses contours, sa géographie, sa faune et sa flore et bien sûr ses peuples et leurs mots... des mots qui formaient des phrases, des phrases qui racontaient leurs histoires. (1) Blog Radio Fañch, dédié à la critique radiophonique, à la radio dans tous ses états. lire plus lire moins


pause

Police ! Tout le monde au poste ! 1:17:41

Afficher Documentaire

La radio est la meilleure amie du conteur, mais aussi du théâtre, car elle offre juste ce qu'il faut d'informations en termes de voix, de bruitages, de description parfois. Notre imaginaire fait le reste. Radio et théâtre ? Une alliance naturelle. D'ailleurs on cogne à la porte, c'est la police ! Tout l'monde au poste ! ...ça va commencer. Dans les années 70, les dramatiques du samedi soir, c'était l'affaire de France Inter. Les Tréteaux de la nuit, présentés par Patrice Galbeau et Jean-Jacques Wiern entre 22h15 et 23h, s'inscrivaient dans le cadre du programme de Claude Dufresne "Et si nous passions la soirée ensemble ?" Et, en marge de cette émission, une passionnante interview de Pierre Billard, le Maître des mystères de la radio, réalisée en 2006 et offert à l'écoute sur le site internet de l'INA. ( http://www.ina.fr/ ) lire plus lire moins


pause

Yul Brynner chanteur Tzigane... 00:59

Afficher Musique

La sortie en France de Mondwest (Westworld en VO) fut voici presque 40 ans l'occasion pour Jacques Chancel de recevoir Yul Brynner au micro de France Inter. Parlant une impeccable langue française (il en parlait de nombreuses autres dont le Russe, le Japonais et le Chinois mandarin) l'acteur vedette du Roi et moi, des 7 mercenaires et du Phare du bout du monde mais aussi du Serpent de Verneuil ou du Mercenaire de minuit évoquait ses carrières au théâtre, au cinéma ou à la radio ainsi que ses engagements (notamment pour les enfants réfugiés du Vietnam). Un document passionnant qui éclairait l'homme d'une lumière différente, inédite, lui rendant une humanité dont la presse et ses rôles l'avaient privé aux yeux du public. Mais il est à cette heure impossible de s'en procurer l'enregistrement à moins d'être journaliste, chercheur ou étudiant et je ne suis rien de tout cela. Si jamais la cassette traîne dans vos tiroirs, pensez à moi... :-) Quoi qu'il en soit dans cette interview, Brynner évoque les chansons Tzinanes qu'il avait enregistrées quelques années auparavant à l'occasion (il me semble) de leur réédition. Et bien sûr France Inter nous avait permis ce jour-là une dégustation... et c'est aujourd'hui France Musique qui régale grâce à la Minute de Madame Disco. A découvrir ou RE-découvrir. lire plus lire moins


pause

Les grandes séries radiophoniques 1:29:41

Afficher Documentaire

1950-1975, le 3ème quart du siècle. Sixième opus de la série produite en 1975 par la Communauté Radiophonique des Programmes de Langue Française (aujourd'hui Radios Francophones Publiques). Année 1955. lire plus lire moins


pause

Les grandes séries radiophoniques 1:31:31

Afficher Documentaire

Cinquième opus de la série produite en 1975 par la Communauté Radiophonique des Programmes de Langue Française (aujourd'hui Radios Francophones Publiques). Cette semaine : 1954 lire plus lire moins


pause

L'Oreille AVANT l'Oreille: TSF 69 39:48

Afficher Paysage sonore

Ecouter La Marche de l'Histoire consacrée à Jean Garretto (trop courte hélas mais c'est le format qui veut ça) m'a donné envie d'aller glaner des infos sur l'opération montée par le futur "duo de l'oreille" Inter 65/66... L'idée: prêter les outils de la radio aux plus jeunes. Résultats prometteurs... C'est peu dire qu'il y avait des trésors d'imagination, de liberté, d'intelligence dans tout ce que faisaient Garretto et Codou et le reste de l'équipe. En cherchant l'indicatif de TSF 68 je suis tombé sur une pépite: un numéro de "Micros et caméras" consacré à... TSF 69. Par exemple ce moment génial où il est expliqué comment, à partir d'une simple dépêche Afp sur un Ecossais pris d'un hoquet incohercible et à l'aide d'extraits chantés et de bruitages -on dit maintenant samples- on fait un montage tout à fait cocasse. Un autre grand moment, la visite chez la voyante extralucide. La télévision d'aujourd'hui ne parle plus guère de la radio sauf à se faire de l'autopromotion de groupe de presse... "Micros et caméras" ne faisait pas autre chose, mais c'était si bien fait, et avec tellement de coeur... lire plus lire moins


Ajuster le cadrage pour l'avatar

Envoyer

Ajuster le cadrage de votre image

Ajuster le cadrage pour le partage facebook

Envoyer

Ajuster le cadrage de votre image

Envoyer