-

mapping-the-world-with-sounds

votre avatar

orvkns se présente comme artiste du sonore en développant parallèlement à son travail de composition un vaste projet sur les paysages sonores, mémoire vivante du monde contemporain. Ce travail sonore s?inscrit dans une réalité urbaine. Son approche de musicien ouvre un champ autre à la lecture classique d?une ville : il nous révèle les sons et la voix de la ville. Par une exploration passant par la collecte d?instantanés sonores, il élabore une cartographie nouvelle. Elle alterne des échelles de sons diverses partant du fond sonore général d?un hall de gare jusqu?au détail comme la voix d?un marchand ambulant dans la rue... vrai puzzle ou kaleidoscope sonore renvoyant aux multiples facettes et images urbaines. Il définit la ville non seulement comme un lieu mais aussi comme une accumulation de mouvements pluriels et d?expériences simultanées. La ville est un véritable palimpseste où se lisent les couches de l?histoire : les bâtiments gardent en eux une mémoire. Ils sont le témoins d?une époque, d?un temps passé, présent ou futur. A l?inverse l?environnement sonore est oublié, fugace, éphémère. Orvkns fixe cette mémoire sonore en perpétuelle transformation et nous permet de l?analyser et de mieux comprendre ainsi notre société. Celle ci est de plus en plus urbaine, les sons industriels remplacent un par un les sons naturels. Les villes s?étalent dans une péri-urbanisation. Orvkns nous éclaire, par sa démarche, sur l?évolution de ce phénomène. Par ses constats et questionnements il peut donner des réponses et des orientations à suivre pour les acteurs de la ville. Par son travail minutieux de construction et de déconstruction sonore, le compositeur nous pose ainsi les questions : ?Aujourd?hui où vivons nous et Que devons nous écouter ??. Cette simple question constitue peut-être tout l?enjeu d?une composition musicale conçue dans une réalité sonore urbaine : témoigner de l?identité sonore des villes. Une telle prise de conscience peut sans doute contribuer à révéler la vigueur des lieux dans lequel nous vivons.

Envoyer un message

captcha
Recopiez le texte ci-contre
rafraichir le texte

orvkns se présente comme artiste du sonore en développant parallèlement à son travail de composition un vaste projet sur les paysages sonores, mémoire vivante du monde contemporain. Ce travail sonore s?inscrit dans une réalité urbaine. Son approche de musicien ouvre un champ autre à la lecture classique d?une ville : il nous révèle les sons et la voix de la ville. Par une exploration passant par la collecte d?instantanés sonores, il élabore une cartographie nouvelle. lire plus lire moins

283
328
0
1

Trier par date

Trier par nombre d'écoutes

pause

poisson d'avril 01:14

Afficher Documentaire

Nous sommes à Lyon. Aujourd'hui il fait beau. il est 10h30. A la station de tramway, un accordéoniste et son acolyte distribuent des poissons d'avril...<br /> sur ledit poisson l'adresse suivante :<br /> lepoissondavril.over-blog.com lire plus lire moins


Télécharger

Partager




SELECTIONNER UNE COULEUR


Selectionner la couleur de la police

France
pause

Gilles - Station de métro Guillotière - avril 2009 13:41

Afficher Entretien

E n compagnie d'Aurélie, nous discutons avec Gilles, 58 ans, sans abris et "routard".<br /> Il nous parle de son quotidien et de son parcours.<br /> Gille est décédé en octobre dernier . lire plus lire moins


Télécharger

Partager




SELECTIONNER UNE COULEUR


Selectionner la couleur de la police

France
pause

Arlebosc-07-L'agonie des mouches - 22/08/2012 02:26

Afficher Paysage sonore

La maison est envahie par les mouches... la chaleur, la proximité d'une ferme, etc... heureusement le mondialement célèbre "papier tue-mouche" Catch dont l'efficacité et la réputation ont traversés les générations est toujours là pour nous venir en aide.<br /> <br /> 2 pauvres bêtes sont prises au piège mortel. Je ne puis m'empêcher d'allumer mon enregistreur.<br /> <br /> c'est déchirant....Bonne écoute lire plus lire moins


Télécharger

Partager




SELECTIONNER UNE COULEUR


Selectionner la couleur de la police

Son
pause

Arlebosc-07-4ième fête de la Reboule - 26/08/2012 07:29

Afficher Paysage sonore

On fêtait ce dimanche la fin des récoltes à Arlebosc en Ardèche du nord.<br /> La fanfare "les Bleuets” de Satillieux et un défilée de tracteurs antiques sont au rendez-vous. lire plus lire moins


Télécharger

Partager




SELECTIONNER UNE COULEUR


Selectionner la couleur de la police

Son
pause

Saint Jean de Vaux (71) 03:56

Afficher Paysage sonore

Clocher de l'église de Saint Jean de Vaux (71)<br /> midi + angélus.<br /> Prise de son effectuée sur la place du village.<br /> Merci à Cécile, Patrice et Eléonore. lire plus lire moins


Télécharger

Partager




SELECTIONNER UNE COULEUR


Selectionner la couleur de la police

Son
pause

20/07/2007-Gandhi Road-17H 04:27

Afficher Paysage sonore

Sur Gandhi Road, à la sortie de Pondicherry, je suis ce cortège pendant quelques minutes. Danse, musique et frénésie en tête de cotège... Ne nous y trompons pas, il s'agit d'une procession funéraire... lire plus lire moins


Télécharger

Partager




SELECTIONNER UNE COULEUR


Selectionner la couleur de la police

Son
pause

29/07/2007-coupure d'électricité 02:01

Afficher Paysage sonore

Poursuivant mon projet de cartographie sonore de la ville, je suis ce matin devant l'église du Sacré Coeur enregistrant la cérémonie catholique dominicale diffusée à l'extérieure de l'enceinte du batiment. Une coupure d'électricité interrompt le sermont dans un bruit d'explosion....on court pour allumer le groupe électrogène et le sermont reprend. lire plus lire moins


Télécharger

Partager




SELECTIONNER UNE COULEUR


Selectionner la couleur de la police

Son
pause

02/10/2007 - "Aux Champs-Elysée....? 00:59

Afficher Paysage sonore

Où je vais de surprises en surprises... Même Joe Dassin a fait des adeptes par ici...  Je ne résiste pas au plaisir de joindre les paroles originales de la chanson : "Aux Champs-Elysées, aux Champs-Elysées Au soleil, sous la pluie, à midi ou à minuit Il y a tout ce que vous voulez aux Champs-Elysées. Je m'baladais sur l'avenue le cœur ouvert à l'inconnu. J'avais envie de dire bonjour à n'importe qui. N'importe qui et ce fut toi, je t'ai dit n'importe quoi Il suffisait de te parler, pour t'apprivoiser” lire plus lire moins


Télécharger

Partager




SELECTIONNER UNE COULEUR


Selectionner la couleur de la police

Son

Ajuster le cadrage pour l'avatar

Envoyer

Ajuster le cadrage de votre image

Ajuster le cadrage pour le partage facebook

Envoyer

Ajuster le cadrage de votre image

Envoyer